Ville de La Valette

AccueilDécouvrir ma villeEntre nature et patrimoine

Entre nature et patrimoine

Les buts de balade abondent comme l’eau qui coule inexorablement vers la Vallée heureuse depuis toujours : le Sentier au fil de l’eau retrace le chemin qu’empruntaient autrefois meuniers et lavandières ; le Conservatoire de l’olivier cultive les variétés multiples de cet arbre symbole de la Méditerranée ; tandis que la table d’orientation de la Bigoye invite à prendre de la hauteur pour dominer ces merveilles réunies par les dieux…

Le sentier au fil de l’eau

  • La Place de la Convention
  • Le Sentier au fil de l’eau
  • La Maïre des eaux

Autrefois, La Valette a bâti sa prospérité sur une activité maraîchère et horticole florissante, elle-même rendue possible par l’eau qui abondait et abonde encore au pied du Coudon. De là à faire du précieux liquide un prétexte à la promenade, il n’y a qu’un pas que le Sentier au fil de l’eau invite à emprunter aujourd’hui… Les haltes possibles sont innombrables. Nous prenons ici le parti de marquer cinq de ces étapes. Du centre-ville vers les hauts de Baudouvin et jusqu’à la source de la Foux, La Maïre des eaux. Et qui n’est pas remonté à la source une fois au moins, ne connaît rien du plaisir de vivre à La Valette. Ici, les berges sont douces comme l’eau qui coule en contrebas…

  • Place de La Convention : C’est la placette qui marque le départ de la balade depuis le centre-ville. Le dépôt calcaire au fond de la vasque atteste de la provenance de la source de La Foux.
  • Le pont Sainte-Cécile : Vieux de cinq siècles, l’ouvrage reçoit sous son arche l’eau descendue suivant l’ancien cours, le Valat Vieux. C’est celui-ci que parcourt aujourd’hui le Sentier au fil de l’eau.
  • Les anciens domaines : En bordure des résidences Les Volubilis et Le Grand Jardin – autrefois terres de culture – on observe les canaux parallèles et leurs martelières qui permettaient de détourner la Font deis horts (la source des jardiniers) pour arroser les champs de cresson.
  • La Fontaine Jeanne : Bien que son socle indique l’année 1661, on peut logiquement antidater la construction de celle que l’on nommait Fontaine del lent. L’histoire note en effet l’existence d’un abreuvoir dès le XIVè siècle, abreuvoir qui fut édifié par la volonté de la Reine Jeanne, à l’époque comtesse de Provence et reine de Naples.
  • La Maïre des eaux : Seulement accessible dans le cadre de visites guidées, la salle qui abrite la résurgence souterraine de La Foux constitue le réceptacle premier de l’eau valettoise.

Le Conservatoire variétal de l’olivier

De tous temps, La Valette-du-Var fut une terre féconde. Une terre d’agriculture prospère, plantée de vignes et d’oliviers comme en témoignent aujourd’hui de nombreuses restanques à flanc de colline. Soigneusement restaurées et entretenues par l’association Les Amis du Coudon, ces terrasses de pierres sèches strient le Conservatoire variétal de l’olivier. Elles font tout le charme de l’endroit ; espace préservé où promeneurs, oliviers, cistes et amandiers partagent le bon air de la première altitude…

Installé sur les six hectares du site de La Grande Cabane, le Conservatoire variétal de l’olivier a été créé en 1995. Le lieu est largement ouvert au public et il a étendu son activité à d’autres espèces typiques de la culture méditerranéenne, le ciste en particulier. Outre une grande variété d’oliviers, le Conservatoire compte plusieurs constructions soigneusement restaurées et représentatives du patrimoine bâti local.

  • Le four à cade : Cette solide bâtisse rappelle une époque pas si lointaine où, dans la vallée, on travaillait encore le cade, la feuille du genévrier du Midi.
  • Le puits : A peine dépassée une splendide yeuseraie – futaie de chênes verts – on peut admirer ce puits restauré à l’identique. A noter que le volet de la construction a été emprunté à une très vieille demeure valettoise cadastrée à partir du XVIIème siècle.
  • L’oratoire à saint Jean l’Evangéliste : Entièrement constitué en pierres du Coudon, le monument indique les quatre points cardinaux. De quoi orienter la promenade et marquer un temps de repos bien mérité à ce moment de l’excursion…
  • Le moulin à sang : La réplique réalisée par les Amis du Coudon renvoie à des temps anciens. Son principe de fonctionnement remonte à l’Antiquité, quand les moulins se suffisaient de la sueur des hommes.
  • La charbonnière : L’installation témoigne d’une méthode ancestrale de fabrication du charbon de bois. Il s’agissait de provoquer la lente combustion d’une cheminée faite de bûches de chêne agglomérées, recouvertes de feuilles et de terre battue.

L’accès au Conservatoire s’effectue au rythme de chacun. Une voie rapide par la piste forestière et un sentier de découverte dans la colline, sentier fléché en rouge et blanc.

Ville de La Valette du Var
Place Général de Gaulle - 83160 La Valette du Var - Téléphone : 04 94 61 90 90 - Fax : 04 94 61 90 66
adresse
contact : e-mail

http://www.lavalette83.fr/du-coeur-et-du-caractere/entre-nature-et-patrimoine-59.html