Chez vous, compostez vos biodéchets

campagne SITTOMAT 2023

 

LA LÉGISLATION EN MATIÈRE DE RECYCLAGE DES BIODÉCHETS DES MÉNAGES

Qu’est-ce qu’un biodéchet ?

L’article L. 541-1-1 du code de l’environnement définit les biodéchets comme : « Les déchets non dangereux biodégradables de jardin ou de parc, les déchets alimentaires ou de cuisine provenant des ménages, des bureaux, des restaurants, du commerce de gros, des cantines, des traiteurs ou des magasins de vente au détail, ainsi que les déchets comparables provenant des usines de transformation de denrées alimentaires. »

Cette définition intègre donc notamment :

Les déchets alimentaires, aussi appelés « déchets de cuisine et de table », représentent l’essentiel des biodéchets produits par les ménages ou les professionnels de la restauration. Il s’agit des déchets de cuisine tels que les restes de repas ou de préparation de repas, ou encore les produits périmés non-consommés. Ils sont notamment issus des foyers, des restaurants, des traiteurs ou des magasins de vente au détail ainsi que des établissements de production ou de transformation de denrées alimentaires.
Une partie de ces déchets peut être évitée, par exemple grâce à la lutte contre le gaspillage alimentaire. Le reste de ces déchets peut et doit être valorisé spécifiquement, pour garantir une bonne qualité de traitement. Les incinérer ou pire, les mettre en décharge, sont des solutions à éviter dès lors qu’ils peuvent être transformés en matière organique pour un retour à la terre.

Les biodéchets représentent encore un tiers du contenu de la poubelle résiduelle des Français, c’est-à-dire un tiers des déchets qui ne sont pas triés par les ménages ou les activités de restauration. C’est un gisement significatif qu’il faut maintenant détourner de l’élimination en vue d’une économie circulaire de la matière organique. La loi prévoit que tous les particuliers disposent d’une solution pratique de tri à la source de leurs biodéchets dès le 1er janvier 2024. Le SITTOMAT, en relais de ses adhérents (les intercommunalités), poursuit donc, plus que jamais, ses actions pour proposer 3 solutions adaptées aux différents types de foyers.

Informations et source :
https://www.service-public.fr/particuliers/actualites/A15940
https://www.ecologie.gouv.fr/biodechets

LE SITTOMAT AU SERVICE DES ADMINISTRÉS AVEC 3 SOLUTIONS ADAPTÉES ET GRATUITES

Le Syndicat propose déjà depuis plusieurs années différentes solutions pour permettre aux ménages de l’aire toulonnaise au Golfe de Saint Tropez, de trier et de composter ses biodéchets. Le SITTOMAT a menée en 2019 une caractérisation des ordures ménagères spécifiquement sur son territoire et les résultats confirment les données nationales : 1/3 de nos poubelles est constitué de biodéchets.

Pour capter ce gisement de matière recyclable, 3 solutions sont proposées et mises à disposition gratuitement sur simple demande aux foyers résidents :

Le composteur individuel

Le composteur individuel s’adresse aux zones pavillonnaires : il est LA solution idéale pour les maisons individuelles avec jardin. Plus de 46 000 composteurs ont déjà été distribués gratuitement par le Syndicat. Cette solution est accessible et à disposition via la municipalité ou l’intercommunalité. Grâce à cette solution, 85 kg* de biodéchets par personne et par an sont détournés de l’Unité de Valorisation Énergétique.
Avec une moyenne de 3 personnes par foyer détenant un composteur individuel, cela représente 11 730 tonnes de biodéchets qui sont compostés chaque année avec les 46 000 composteurs individuels déjà installés.
Info + : un marché est en cours pour une sensibilisation au tri des biodéchets et une distribution conjointe en porte-à-porte afin de faciliter l’accès à cette solution ; à l’issue de cette campagne prévue jusqu’en juin 2024, ce sont plus de 30 000 foyers supplémentaires qui seront équipés.
*Source ADEME : 85 kilos par habitant et par an de biodéchets + 150 kilos de déchets verts.

Le lombricomposteur

Le lombricomposteur est proposé pour les appartements ou les maisons ne pouvant accueillir de composteur individuel. À ce jour, le lombricompostage a trouvé plus de 1 800 foyers adeptes de cette solution sur le territoire.
Pour un foyer de 4 personnes, un lombricomposteur permet de traiter 80 kg de biodéchets par an. Ce qui représente 144 tonnes par an pour les 1 800 lombricomposteurs déjà en place.
Info + : pour obtenir gratuitement un lombricomposteur accompagné de ses lombrics, une formation en visio est obligatoire. Le SITTOMAT facilite ainsi l’accès à cette solution simple, efficace et pédagogique .

Le dispositif de compostage partagé

Le compostage partagé s’adresse aux copropriétés disposant d’un espace vert adapté et répondant à un cadre spécifique. À ce jour, 26 sites fonctionnent sur l’aire toulonnaise avec cet équipement et représentent environ 2500 logements.
Les conditions d’obtention fixées pour garantir la réussite du dispositif sont les suivantes :
– L’obtention de l’accord du Syndic
– La présence dans la copropriété de 2 référents volontaires
– La présence de 30 logements minimum
– La présence d’un jardin avec espace ombragé
Le SITTOMAT fournit gratuitement aux copropriétés éligibles :
– Les composteurs et le petit matériel nécessaire (bioseaux individuels, panneaux de consignes…),
– La formation des référents par un maitre-composteur,
– L’inauguration avec informations des participants,
– Le suivi du site par le maître-composteur pendant 6 mois.
Ce dispositif permet de rendre cette solution pérenne et efficiente. Le site de compostage partagé peut ainsi vivre en autonomie après les 6 mois de suivi.

zoom pourquoi composter